les éditions la compagnie

THÉÂTRE

ceux qui brûlent

DU 23 AU 26 JANVIER 2018 À 19H

proposé dans le cadre de “écritures du réel”

théâtre

Tout part d’une image d’actualité.

Tarif normal : 13 € / Tarif réduit : 10 €

Durée : 75 minutes

Écrit par : Alexandra Badea

Compagnie : Collectif El Ghêmza

Mise en scène : Azzedine Hakka

Dramaturgie, collaboration artistique : Mohamed Rouabhi

Interprété par : Julie Clot, Nessim Kahloul, Nassim Kouti

Scénographie : Camille Duchemin

Lumière : Rémi Nicolas

Vidéo : Bênoit Lahoz

Son et musique : Nassim Kouti

Une femme, partie loin pour s’extraire du bruit de son monde.
Une femme qui découvre en bas d’une photo un nom familier. Le nom de l’homme qu’elle a aimé.
Elle décide de lui écrire après des années de séparation. Une correspondance s’articule entre ces deux êtres.

Comment réagir à la violence médiatique ? Comment résister, où trouver l’amour et la force de l’imaginaire pour inventer des espaces d’évasion du réel ?

Un spectacle entre comédie et thriller en prise avec les questions des temps modernes.

 

Note de mise en scène

« J’avais le projet d’écrire une pièce sociale autour des effets de la mondialisation, du terrorisme, des médias et de la finance lorsque j’ai découvert Mondes, d’Alexandra Badea. Les enjeux étaient clairs : deux personnes séparées par la vie correspondent et débattent des causes de leur séparation, des effets néfastes des frontières, de leur étouffement, de la situation actuelle du monde vécue à travers deux coins différents du globe. » (Azzedine Hakka)

 

La presse en parle

  • Café des artistes, Beur FM (22 janvier 2018) - Rencontre avec Azzedine Hakka, Julie Clot et Nessim Khaloul (Écouter en podcast)

  • Frédéric Perez, Spectatif.com - « Un spectacle d’interrogation sociale et politique qui n’oublie que les femmes et les hommes s’aiment. Un texte d’une force vive qui se révolte sur la cruauté et la bêtise du monde, ses ravages sur l’identité des personnes, sur le bannissement des cultures, sur l’usurpation de l’histoire réécrite pour coller aux réalités qui surviennent. [...] Du théâtre politique comme on les aime, accessible et dénonciateur sans donner de leçon. Un spectacle nécessaire. » (Lire la critique en entier)

  • Edith Rappoport, Journal de bord d’une accro - « Une belle promenade poétique. »

 

Le collectif El Ghêmza

El Ghêmza est un collectif d’artistes issus de différents horizons artistiques – théâtre, musique, cinéma, et de différentes nationalités, en résidence à la Distillerie de Montrouge. Leur objectif commun est la création et la recherche théâtrale. La compagnie monte des textes contemporains (Gagarin Way, Corps et âmesCeux qui brûlent) ou revisite des classiques éclairés à la lumière de nos sociétés actuelles (Caligula, Au cœur de la folie financière).

 

Soutiens Ville de Montrouge (92), La BC Avec l’aide de la SPEDIDAM
Alexandra Badea est représentée par L’Arche, agence théâtrale (www.arche-editeur.com)

WWW.ELGHEMZA.COM